Mieux partager l’information entre époux pour une production agricole plus efficace– Une affiliée du CROP mène l’étude

CROP - TOGO 11 juillet 2016

Une mission constituée de chercheurs du Groupement de Recherche en Economie Quantitative d’Aix-Marseille (GREQAM) était présente à CROP dans le cadre d’une étude expérimentale sur « L’allocation des ressources agricoles au sein des couples de producteurs de la région des Plateaux », un volet de la thèse de Mlle APEDO-AMAH Dedevi S. Marie Christine, doctorante à l’Aix-Marseille School of Economics (AMSE) et affiliée de CROP. Cette mission était composée de Mlle Apedo-Amah, ainsi que et de ses superviseurs les Professeurs Habiba Djebbari, Tanguy van Ypersele, et Dr Roberta Ziparo, tous enseignants chercheurs aux Aix-Marseille School of Economics de l’Université Aix-Marseille en France.

L’objet de cette recherche est de mesurer l’efficacité des décisions productives prises au sein des couples d’agriculteurs. Utilisant une approche purement expérimentale avec une série de jeux décisionnels, elle se focalise sur la mesure des effets de la présence d’asymétrie d’information entre époux sur l’efficacité productive. L’étude est composée de deux phases distinctes : une phase pilote et une phase finale.

asymmetry of information studyLa phase pilote de ce projet a permis de tester les protocoles expérimentaux et de collecter des données sur les pratiques au sein des ménages étudiés. L’équipe de chercheurs a formé les enquêteurs recrutés par CROP les 18, 19 et 20 Avril 2016 dans les locaux de l’institution. Le protocole expérimental a été ensuite testé sur 14 couples de producteurs les 27 et 28 avril 2016 dans la préfecture d’Agou, plus précisément à Agou Avédjé dans les locaux de l’ONG Centre d’Assistance aux Démunis et Orphelins (CADO). La deuxième phase qui clôturera cette étude engagera une plus grande population d’agriculteurs et couvrira les préfectures d’Ogou et d’Amou. Cette phase finale de la recherche est prévue pour Juillet et Août 2016.

Rédigé par CROP - TOGO